Posted in History 2

Download Chevaliers et chevalerie au Moyen Age by Flori Jean PDF

By Flori Jean

Los angeles chevalerie, c'est d'abord une snapshot, celle de nobles héros aux armures étincelantes, brandissant des bannières aux couleurs chatoyantes pour se jeter, los angeles lance ou l'épée au poing, au secours de l'affligé, de los angeles veuve et de l'orphelin. los angeles réalité est plus complexe et l'évolution plus chaotique. Le mot " chevalier " est d'ailleurs ambigu et plus encore l. a. suggestion de " chevalerie ". Son acception latine, l. a. armed forces, désigne l. a. strength armée au provider de l'Etat. Au Moyen Age, cette fonction publique s'est privatisée et ses caractères aristocratiques et militaires se sont accrus. C'est le renforcement de l. a. cavalerie lourde qui lui donne son impulsion entre le IXe et le XIe siècles. Mais, il faut attendre le XIIe siècle pour que l. a. chevalerie s'affirme, avec los angeles généralisation de los angeles cost à los angeles lance couchée. Elle se donne alors un code déontologique, fondé sur l'honneur, qui va " humaniser " quelque peu les " lois de l. a. guerre ". Dans le même temps, l'Eglise tente de lui assigner une challenge et une éthique conformes à sa reason. Ainsi s'ébauchent, du XIe au XIIIe siècle, les features essentiels d'une chevalerie qui se mue peu à peu en confrérie d'élite de l. a. noblesse.

Show description

Read or Download Chevaliers et chevalerie au Moyen Age PDF

Similar history_2 books

Nuestros Martires

Este libro, "Nuestros Mártires”, recoge los datos biográficos que ha sido posible recopilar de los caldos en nuestras luchas por l. a. liberación nacional, desde el heroico asalto al Cuartel Moneada hasta nuestros días, en el Año de los Diez Millones.

Additional info for Chevaliers et chevalerie au Moyen Age

Example text

Le royaume de France est ainsi divisé en une douzaine de principauté, des centaines de châtellenies. L'autorité royale n'y est pas assurée, selon l'image ancienne de la pyramide féodale. La cour du roi de France, comme celle de nombreuses principautés, se contente de regrouper les proches. Les signataires des actes royaux sont moins huppés, moins lointains. 'Hôtel du roi ; on y distingue les noms de ses familiers, des maîtres de ses châteaux, des chefs de service de ses offices privés, seigneurs laïcs d'Ile-de-France choisis pour leur fidé­ lité : chancelier, sénéchal, bouteiller, chambrier ; la royauté 54 CHEVALIERS ET CHEVALERIE AU MOYEN AGE semble se contracter au niveau d'une seigneurie ; plus concentrée, la monarchie est devenue féodale.

On a peut-être tort, toutefois, de trop minimiser l'impact de ces raids normands ou sarrasins 2• Les châteaux qui se construisent alors, base future du mouvement vers l'autonomie, sont à la fois signes et sièges locaux de la puis­ sance publique, de l'autorité qu'exercent sur les hommes (de la part du souverain d'abord, puis pour eux-mêmes) leurs châtelains, mais aussi lieux de refuge possible des popula­ tions locales. On avait jadis exagéré cette fonction, avant de trop la négliger, par réaction.

Mais sur tous les hommes libres en tant que sujets, citoyens. Les fiefs, comme on l'a remarqué plus haut, ont surtout été concédés par les églises pour se procurer contingents armés d'abord, défenseurs ensuite, et l'on aurait trop souvent généralisé à l'ensemble de la société laïque un système de prestations lié essentiellement à un régime de propriété des terres ecclésias- 46 CHEYALIERS ET CHEVALERIE AU MOYEN AGE tiques. Les seigneurs laïcs, eux, avaient moins de terres et d'autres moyens de réunir des troupes.

Download PDF sample

Rated 4.68 of 5 – based on 5 votes